Le cinéma de Groland à La Halle Saint-Pierre

Le 15 septembre dernier, la Halle Saint-Pierre, magnifique lieu de rencontres artistiques alternatives, organisait une rencontre avec les créateurs de Groland, Delépine et Kervern.

Benoît Delépine et Gustave Kervern, comparses de longue date avec notamment la création du pays fictif audiovisuel « Groland », étaient présents pour la parution de leur livre: « Le Cinéma de Benoît Delépine et Gustave Kervern ».

Ils seront, d’ailleurs, les invités d’honneur du Festival Ciné Comédies du 29 septembre au 3 octobre à Lille. Ce festival existe depuis 2018 et met en lumière, comme son nom l’indique, des comédies. Étant les invités d’honneur de cette nouvelle édition, les festivaliers auront l’opportunité de visionner une rétrospective des films du célèbre duo. Le festival rendra, par la même occasion, hommage à Belmondo décédé récemment. Les comédies québécoises seront, également, à l’honneur.


Festival CinéComédies

Le Cinéma de Benoît Delépine et Gustave Kervern

Le livre est signé Jérémie Imbert et Christophe Gaudin, écrit en étroite collaboration avec les deux acolytes. En plus de ce livre, sort l’intégrale de leurs films (neuf au total) dont « Effacer l’historique », « Saint-Amour » ou « Le Grand Soir ».

En parallèle, on retrouvera prochainement Gustave Kervern sur grand écran dans « Murder Party » et « Cette musique ne joue pour personne ».


Benoît Delépine et Gustave Kervern

Dans les têtes de Stéphane Blanquet

En marge du lancement du livre, la Halle Saint-Pierre propose jusqu’au 2 janvier 2022, l’exposition, « Dans les têtes de Stéphane Blanquet ».

Stéphane Blanquet est un artiste pluridisciplinaire: dessinateur, plasticien, metteur en scène et réalisateur. Il a, aussi, un long parcours dans le milieu de l’édition. Il a fondé en 1990 le mythique « Chacal puant », primé au Festival de la BD d’Angoulême en 1996 pour le graphzine « La monstreuse », puis les « United Dead Artists ». Dés le départ, il développe un foisonnement d’images, de formes et de sons depuis la fin des années 80 : œuvres d’art, installations, spectacle vivant et scénographie, édition indépendante, art urbain, cinéma d’animation et musique.

Il est considéré, aujourd’hui, comme l’une des figures majeures de la scène artistique underground. Son univers tourmenté déborde du cadre de la production. On devine, aisément, ses influences : « la bande dessinée érotique des années 70 à 90 ». Son univers met en évidence le monde des pulsions, du sexe et de l’organique. Son œuvre provoque, choque, trouble et aime créer le malaise en manipulant nos frustrations et ses propres obsessions.


Dans les têtes de Stéphane Blanquet

La Halle Saint-Pierre

La Halle Saint-Pierre est un lieu à découvrir ou si c’est déjà le cas, à fréquenter.

Depuis 1986, c’est le centre culturel parisien de l’art brut et de l’art singulier. Il a, aujourd’hui, une réputation de musée expérimental et précurseur. C’est un lieu d’avant-garde, vivant et évolutif à rayonnement international. Un lieu chaleureux, lumineux et invitant.

La Halle Saint Pierre : 2, rue Ronsard, 75018 Paris – Métro Anvers/Abesses

Article étiqueté avec ,

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.