« Théâtre de L’Opprimé: Nobis, le théâtre confiné »

Le théâtre de L’Opprimé présente la pièce « Nobis, le théâtre confiné » jusqu’au 21 novembre.

Un lieu pas comme les autres.

Le théâtre de L’Opprimé a sa propre compagnie. Rui Frati, son directeur, a ses mots afin de définir l’esprit de son théâtre et de sa compagnie: « Aborder les conflits sociaux et humains par le théâtre…, provoquer la discussion, réfléchir et comprendre ensemble, en scène, voilà notre parti-pris. »

Rui Frati dirige le lieu depusi 1998. Il y reçoît d’autres compagnies que la sienne; des compagnies de théâtre mais aussi de danse, de musique sous forme de co-réalisations. La programmation du théâtre privilégie les créations contemporaines et les jeunes troupes émergentes. Auparavant, le lieu était un comptoir de meubles!

La méthode du théâtre de l’Opprimé

La méthode du théâtre a été crée par le metteur en scène brésilien Auguste Boal dans les années 70 en Amérique latine. Elle a pour objectif de rendre visibles des conflits sociaux et politiques ainsi que de soutenir la prise de parole de groupes marginalisés et opprimés par des pouvoirs totalitaires. Pour Auguste Boal, « Etre citoyen, ce n’est pas vivre en société, c’est la changer! »

Il a crée le Théâtre-Forum: à partir d’un conflit ou d’une question d’actualité, la troupe crée et interprète des scènes au dénouement dramatique. Le public est interrogé par le metteur en scène et invité à réfléchir sur comment affronter des conflits joués. Le public devient actif et affronte avec les comédiens des alternatives possibles aux conflits mis en scène.

La compagnie du théâtre de l’Opprimé

La compagnie, fondée en 1979, assure de nombreuses créations, des ateliers et des stages de formation dans différentes structures: écoles et universités, maisons d’arrêt, centres sociaux, centres de santé, associations, entreprises, collectivités territoriales.

Outre la France, la compagnie développe des projets artistiques dans d’autres pays : Brésil, Palestine, Roumanie, Allemagne, Angleterre, Chili, Portugal, Mexique, Maroc, Iran, Taïwan, Burundi et bientôt la Grèce et Corée du Sud!

Crédit: Gladys Garot. « Nobis, le théâtre confiné ».

La pièce « Nobis, le théâtre confiné » revient sur cette pèriode de confinements que nous venons de vivre. Elle met en lumière de curieux personnages dans leurs quotidiens bouleversés par la situation.

Solidarité/Solitude, Distance/proximité, Egoïsme/générosité

Les spectateurs suivent ces personnages, venant de partout dans le monde, dans leurs vies bouleversées et précarisées par la pandémie.

Avec parfois de l’humour, il y a souvent une certaine dénonciation qui est évoquée. Cette dénonciation crée, souvent , chez le spectateur un sentiment de révolte et d’injustice.

Humaniste-Social-touchant et tristement réaliste!

Crédit: Gladys Garot. « Nobis, le théâtre confiné »

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.