Evenement – Le 6 avril – Les Parisiens seront-ils solidaires ?

Ce mercredi 6 avril 2016, se déroulera dans les rues de Paris, une grande chasse assez particulière !

Le but étant de savoir si les Parisiens, sont-ils vraiment solidaires ?

Statistiquement, 93% des personnes qui trouvent un objet perdu cherchent à le restituer. Donc les Parisiens, à la réputation bien souvent d’individualistes, sont-ils solidaires ? La réponse demain en fin de journée, et les retours risquent d’être particulièrement instructifs !

Une chasse aux téléphones portables à l’initiative de KeepZeLink, une jeune start-up, qui utilise les QR Codes, nouvelle technologie de code barre lisible grâce à un simple smartphone, pour permettre aux personnes trouvant des objets égarés d’envoyer directement un message anonyme à leur propriétaire, permettant ainsi une restitution en circuit direct, 7/7 et 24/24.

KeepZeLink QR Code


Grande chasse aux téléphones dans Paris


Après s’est testée avec succès sur les clefs, la start-up se confronte au test de la solidarité des parisiens en organisant ce 23 mars une grande opération de chasse aux téléphones portables « perdus » dans Paris :

Carte chasse aux téléphones paris Keep Ze Link

A cette fin, KeepeLink sèmera 100 mobiles et smartphones hors services floqués de ses QR Codes dans les rues de 8 arrondissements de Paris (Du 1er au 8ème arrdt).

  • Quels seront les retours ?
  • Quels seront les arrondissements les plus solidaires, quels sont ceux dans lesquels il vaut mieux ne rien égarer ?
  • Le civisme des uns et des autres sera-t-il finalement au rendez-vous ?

A gagner un iPhone 6S !


Afin de récompenser l’altruisme des Parisiens, la start-up offrira à chaque participant un kit. Mais surtout, l’un des 100 mobiles semés, donnera le droit à celui l’ayant trouvé de recevoir un véritable iPhone 6S ! Belle récompense, pour un geste simple et honnête.

Alors, devenez un dénicheur de téléphone le temps d’une journée, tout en profitant de l’occasion afin de découvrir ce service innovant, mais surtout pratique. Car finalement, qui n’a jamais égaré son téléphone ou tout autre objet venant à nous manquer terriblement ?

Pour l’anecdote, j’ai longtemps travaillé dans le milieu du tourisme, dont des lieux avec un flux passagers important… Je peux vous assurer que quotidiennement, les téléphones trouvés étaient légion… et dans la majorité des cas n’étaient jamais réclamés (aucun moyen pour nous de retrouver le propriétaire, dès lors que l’appareil était bloqué, ou éteint). Une fois par semaine, ils terminaient auprès des objets trouvés. Service public bien connu, et regorgeant d’une montagne d’objets jamais réclamés… des objets finissant alors au bout d’un an dans les ventes aux enchères. Eh oui !

 

Article étiqueté avec , , , ,

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.