CHEESE DAY – A la découverte des fromages de France, du monde – Lundi 25 janvier – Paris

La France, LE pays du fromage. Cet héritage de notre patrimoine culinaire sera mis à l’honneur de la journée du lundi 25 janvier 2016 au Pavillon Ledoyen-Paris lors d’une première édition, d’une manifestation haute en couleurs et en saveurs…


CHEESE DAY


Cheese Day Paris 2016


Au menu : tous les fromages de France et du monde avec la complicité des plus grands vins et spiritueux.

Ambiance studieuse (et délicieuse), dégustation toute la journée du Cheese Day, nuit festive (et gustative) avec la Cheese Night qui se prolongera jusqu’au bout de la nuit.

Au programme :

  • Des stands de dégustations de fromages, vins et spiritueux.
  • Parmi les participants au Cheese Day : la fromagerie E.Graindorge avec son Camembert de Normandie AOP, son Pont l’Evèque AOP et son Livarot AOP, le Comptoir de Normandie avec l’Epoisse Berthaut, l’Etroki et le maroilles Fauquet, les marques Carré Frais, Caprice des Dieux, Saint Agur, les fromages italiens Ambrosi, les fromages suisses Emmi, le Consortium du Grana Padano, les pains de Jean-luc Poujauran. Et pour les accompagner le Calvados Père Magloire, le Château de Chantegrive Vin de Graves, le Château La Haye Saint-Estèphe, les Vins de la Maison Brotte et le Château de Berne Côtes de Provence.
  • Un atelier dégustation organisé par le magazine Elle à Table.
  • Le site 750g et Feuille de Vigne animeront un stand autour de la Fourme d’Ambert et des vins moelleux et demi-secs de l’appellation Vouvray.
  • Une animation ludique permettant de contrôler le niveau de calories en live pendant le CHEESE DAY grâce à l’application S Health de Samsung, et pour les plus courageux (soucieux de leur ligne) de les éliminer immédiatement grâce à des vélos elliptiques.

Les Chefs et Sommeliers s’associent au CHEESE DAY


CHEESE DAY Chefs Associés

Des grands Chefs et Sommeliers sont associés à cet événement : Yanick Alléno du Pavillon Ledoyen 3 étoiles Michelin, Pierre Gagnaire 3 étoiles Michelin, Arnaud Lallement de l’Assiette Champenoise 3 étoiles Michelin, Mathieu Pacaud de l’Hexagone et l’Ambroisie 3 étoiles Michelin, Guy Savoy 3 étoile Michelin, Alain Dutournier du Carré es Feuilletants 2 étoiles Michelin, Guy Martin du Grand Véfour 2 étoiles Michelin, Alain Pégouret du Laurent 1 étoile Michelin, Philippe Faure Brac meilleur sommelier du monde et propriétaire du Bistrot du Sommelier et Olivier Poussier meilleur sommelier du monde et Chef sommelier de la Maison Lenôtre et du Pré Catelan.


Le saviez-vous ?

Les Français sont les champions de consommation de fromages, avec 26kg consommés par personne et par an.

À l’occasion du CHEESE DAY 2016, l’institut IPSOS a réalisé une enquête* auprès des Français afin de mesurer à quel point leur réputation de plus gros mangeurs de fromage était méritée. Sont-ils plutôt fromage ou dessert ? Un repas sans fromage serait-il envisageable ?  Pourrions-nous vivre sans fromage ? Quelles sont nous les trois spécialités françaises dont nous ne pourrions-nous passer ?

  • Un bon repas sans fromage ? Ce n’est pas un bon repas.

Finir son repas sans une touche sucrée ? C’est important, bien sûr ! Et c’est une règle à laquelle 61% des Français ne dérogent pas. Malgré tout, à choisir, 39% d’entre eux préfèrent finir leur repas par… du fromage ! C’est même le cas de 44% des hommes et de 45% des plus de 60 ans. Les Parisiens sont eux aussi plus fromage que leurs compatriotes de Province (44% d’entre eux le préfèrent au dessert).

Un repas sans fromage, c’est même un « problème » pour trois quart des Français : c’est envisageable… mais triste, pour 47% d’entre eux, et carrément inimaginable pour 9%. Enfin, pour 18%, c’est une option… raisonnable. Seuls 25% affirment que ce n’est pas un souci.

  • Une vie sans fromage  Difficile à concevoir pour les Français !

Seuls 16% des Français pourraient se passer de fromage sans aucun problème. À l’inverse, si 68% d’entre eux pourraient y renoncer, ce serait non sans difficulté. Et 16% affirment même qu’ils ne pourraient s’en passer du tout. Enfin, contrairement aux idées reçues, ce sont les jeunes qui sont les plus addicts : 21% des moins de 35 ans ne pourraient vivre sans.

Finalement, si les Français ne devaient conserver que 3 des spécialités de l’hexagone, ils choisiraient de loin le bon pain (67%), le fromage (56%) et le bon vin (46%). Un trio gagnant conforme aux clichés et à l’image que nous renvoyons quelque part, dans le monde.


Dans le détail :

  • CHEESE DAY le lundi 25 janvier 2016

Horaires :

  • CHEESE DAY : 11h à 19h
  • CHEESE NIGHT : 19h à 23h

Tarifs :

  • Entrée du salon pour le CHEESE DAY de 11h à 19h : 15€
  • Entrée du salon pour le CHEESE NIGHT de 19h à 23h : 10€

Billetterie en ligne sur Weezent, ou à l’entrée du salon.

Pour s’y rendre :

  • Pavillon Ledoyen – 1 Avenue Dutuit – Paris 8ème (parking)

Informations – site internet CHEESE DAY 

 

*Enquête d’opinion réalisée par IPSOS du 18 au 24 novembre 2015, sur un panel représentatif de 1000 personnes de la population française, âgée de 18 à 24 ans via internet.

 

Article étiqueté avec , , , , , ,

Commentaires

  1. Bea

    J’y suis allée suite à ton article, et voici mon ressenti :

    Dans un premier temps, le site n’était du tout aisé à trouver, aucune signalétique permettant de le situer du premier coup. Perdue, je me suis renseignée auprès de plusieurs kiosques à journaux qui m’ont dits avoir eu plusieurs demandes de renseignements sur ce salon, mais qui ne savaient pas où il se trouvait alors qu’il n’était qu’à 400m de ces dits kiosques…

    Finalement, j’arrive à l’entrée du salon au Pavillon Le Doyen.

    Une fois rempli un registre, nous pénétrons dans une salle très lumineuse, étrangement très silencieuse pour une matinée placée sous le signe de l’animation, de la dégustation…

    Mes yeux se posent sur une vingtaine de stands avec quelques personnes présentes devant des tables présentant différentes variétés de fromage, et pour d’autres de belles bouteilles de cépages.
    ” Boire avec modération” perd tout son sens pour ses amateurs de bons vins. On devine le plaisir ressenti par ces personnes en dégustant ces breuvages accompagnés d’une variété de fromage.

    La chose m’ayant interpellée, fut le manque de communication entre les visiteurs et les intervenants ! En passant d’un stand à l’autre, ce sentiment se généralise. Seuls les représentants de la marque des spiritueux Magloire jouent leurs rôles, attirant les visiteurs afin de vantant et promouvoir les qualités de leurs produits, tout en faisant déguster leurs digestifs. A côté d’eux, le stand Elle et Vire, où une gentille demoiselle vante les mérites de leurs nouveautés : le Condé-sur-Vire aux cristaux de sel en le proposant à la dégustation avec une grande connaissance de ses produits.

    Je ne suis donc pas restée longtemps sur place, ne pouvant échanger. Seules les documentations mises à disposition m’ont apporté des informations sur ces cépages et fromages.

    Finalement, une certaine déception concernant ce salon. Un manque réel d’enthousiasme par la majorité des exposants, là où je m’attendais me rendre dans un espace accessible, donc favorisant la qualité des échanges et des découvertes. Espérons, que la prochaine édition soit plus conviviale et permette de vraiment apprécier la noblesse, la tradition de notre terroir.

  2. Kris

    Un vrai scandale concernant l’organisation de cet évènement qui se voulait plus que prometteur. Après plus d’1H30 passée dehors à patienter dans la file d’attente et avoir vu passer en priorité tous les “copains/copines” des organisateurs, les gens munis de leur place achetée préalablement se sont vus refuser l’entrée 2H30 avant la fin de la soirée. Le prétexte: trop de monde à l’intérieur et problèmes de sécurité, le chef Yannick Alléno clame haut et fort qu’il ne veut plus voir personne. Les portes se ferment, on pousse négligemment les gens qui attendaient patiemment. Une foule sort progressivement mais on nous annonce que plus personne ne rentrera désormais et on nous renvoie vers le mail sur la place achetée pour le remboursement, sans même un mot d’excuse sur cette piteuse organisation. Très très mécontente! Quand on sait d’avance le nombre de places achetées, on prévoit et on attend avant de faire rentrer sa bande de petits copains gratuitement!

    • Romain-Paris

      Bonjour Kris,

      Il est effectivement regrettable, si la Cheese Night s’est déroulée ainsi.
      Personnellement, Patricia qui s’est rendue pour notre blog au salon, y a été en matinée, sans les mêmes inconvénients décrits dans ton commentaire.

      Je pense, qu’il serait intéressant de faire remonter l’information auprès des organisateurs ?

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.