• Subcribe to Our RSS Feed

Des alligators albinos à Paris… Aquarium tropical du Palais de la Porte Dorée

Oct 10, 2018 by     No Comments    Posted under: Culture, Loisirs

Dans la catégorie des parisiens insolites, voici deux habitants qui… le sont ! Connaissiez-vous Laury et Dundy ? Si vous avez déjà visité l’Aquarium tropical du Palais de la Porte Dorée (Paris XII). Très probablement que ces deux noms ne vous seront pas inconnus… autrement, procédons aux présentations.

Laury et Dundy, les alligators albinos du Palais de la Porte Dorée

Deux stars parmi les stars, nos deux alligators femelles (dont les ancêtres apparurent voici 320 millions d’années),  viennent depuis la fin septembre 2018, d’emménager dans leur nouvel espace au sein de l’Aquarium tropical du Palais de la Porte dorée, et partagent désormais la fosse des quatre alligators du Mississippi des lieux.


Alligators Laury et Dundy dans leur nouvelle fosse © Palais de la Porte Dorée Paris - Photo Anne Volery

Alligators Laury et Dundy dans leur nouvelle fosse © Palais de la Porte Dorée Paris – Photo Anne Volery


Des alligators à l’espérance de vie limitée dans leur habitat naturel

Laury et Dundy sont arrivées à Paris en 2014, elles étaient alors âgées de quelques mois (1 an), tout en ne mesurant qu’un mètre de long. Quatre années plus tard, elles mesurent un mètre quatre-vingt et pèsent désormais près de 60 kilos. Deux spécimens d’alligators albinos extrêmement rares (50 sont recensés sur la planète), que nous pouvons découvrir et approcher (ou presque) en visitant l’aquarium tropical.

Vidéo – Le transfert de Laury et Dundy vers la fosse aux crocodiles 


La rareté de ces animaux relève des lois de la génétique, puisqu’il est nécessaire que chacun des deux parents soit porteur des gênes responsables de l’albinisme. Dans la nature, ils ont une espérance de vie très limitée… du fait de leur couleur blanche qui attire les prédateurs, impliquant qu’ils sont immédiatement dévorés. Hors de l’eau, les rayons du soleil viennent à brûler leur peau.

Un des alligators albinos à son arrivée à l'Aquarium en 2014 © Palais de la Porte Dorée

Un des alligators albinos à son arrivée à l’Aquarium en 2014  © Palais de la Porte Dorée

Déménagement des alligators albinos © Palais de la Porte Dorée Paris - Photo Anne Volery

Déménagement des alligators albinos © Palais de la Porte Dorée Paris – Photo Anne Volery

Un des alligators albinos dans sa nouvelle fosse © Palais de la Porte Dorée - Photo Anne Volery

Un des alligators albinos dans sa nouvelle fosse © Palais de la Porte Dorée – Photo Anne Volery


L’Aquarium tropical du Palais de la Porte Dorée, et sa fosse aux crocodiles

C’est en 1934 que la fosse aux crocodiles fut aménagée avec un environnement (décor), jusque-là jamais réalisé dans un parc animalier et un premier peuplement de crocodiles.

En 1948, le Professeur Théodore Monod, scientifique, naturaliste et explorateur pour le Muséum national d’Histoire Naturelle expédie de Dakar (Sénégal) un nouveau groupe de crocodiles du Nil, créant à jamais dans l’imaginaire des visiteurs la légende de la “fosse aux cocos”. Tout au long des décennies suivantes, ce sont quatre générations de visiteurs qui se succèdent pour voir et revoir ces pensionnaires emblématiques de l’histoire de l’Aquarium tropical. Moi-même, je me souviens avoir découvert cette légendaire fosse aux crocodiles à la fin des années 80, alors ado. Souvenirs, d’une fosse profonde, et d’y apercevoir les animaux posés et immobiles, comme dans l’attente de saisir une proie. Une découverte alors inédite qui marqua l’adolescent que j’étais, et qui incontestablement retient toujours l’attention des visiteurs d’aujourd’hui.

En 2008, le choix est fait de présenter des alligators du Mississippi aux crocodiliens. Ces quatre jeunes femelles (4 sœurs) se sont dès lors accaparées les lieux et profitent des soins dispensés au quotidien par les soigneurs pour leur bien-être, alternant bains, douches ou farniente sur la plage. Réputés moins agressifs que les crocodiles du Nil. Il n’en demeure pas moins que ces alligators restent des animaux sauvages peuvent manifester par des vocalises appropriées, que nous ne sommes pas vraiment les bienvenus sur leur territoire.

Vidéo, lorsqu’un alligator s’exprime :


Les crocodiliens, le nom correspondant à cette famille de reptiles, regroupent 3 entités et 27 espèces. Carnivores, les alligators sont ovipares (faisant partie des espèces pondant des œufs), comme les oiseaux, dont ils ne sont finalement pas si éloignés sur le grand arbre de la phylogénie qui incarne les liens ou parentés entre les différents groupes du vivant.

Préservation des espèces

Les animaux accueillis et présentés à l’Aquarium tropical de Paris sont issus de programmes de protection qui viennent à contribuer à la préservation d’un patrimoine génétique diversifié, indispensable à la réussite de la sauvegarde des espèces, plus que jamais menacées d’extinction. Mais la génétique, ou plutôt les gènes jouent parfois des tours à la nature. L’apparition d’albinos dans les différents groupes des vertébrés, en est une démonstration visible et bien visible avec cette rencontre inattendue au sein même du Palais de la Porte Dorée et son Aquarium tropical.

Aquarium tropical du Palais de la Porte Dorée

293 avenue Daumesnil – 75012 Paris

Ouvert tous les jours, sauf le lundi

Billetterie : 5€ (plein tarif) – 3,50€ (tarif réduit). Hors expo temporaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Un commentaire à déposer ? C'est ici:

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Merci d'indiquer le résultat de cette opération (filtre anti spam) : Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez romainparis sur Hellocoton

Recevoir la newsletter !

Découvrez toutes les vidéos qui buzz du moment!

Aller à la barre d’outils