Imprimerie en ligne, concilier qualité et tarifs (Billet sponsorisé)

Avec la nette augmentation du nombre d’imprimeries en ligne sur le web, le client a du mal à s’y retrouver. D’autant que la plupart d’entre elles se disent discount ce qui veut plutôt signifier un rapport qualité prix médiocre, surtout en ce qui concerne la qualité. Quand on sait l’impact que doit avoir une publicité papier par exemple, on doit exiger une qualité irréprochable de l’impression. C’est tout ce qui fait la différence avec une publicité en ligne. Une mauvaise impression c’est non seulement hypothéquer l’efficacité du message imprimé et c’est en plus gâcher du papier.

Culture papier et internet

La culture papier et de l’impression remonte aux anciens chinois, c’est dire si cet art a longtemps été peaufiné jusqu’à l’arrivée de l’impression numérique. Tous les professionnels du métier vous le diront, ils font partie d’une véritable confrérie universelle ou la qualité des documents produits, des livres aux flyers, n’est pas négociable. Quels que soient les moyens techniques utilisés le résultat se doit d’être parfait, même si il est le fruit d’une commande internet. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas. Il arrive souvent que l’on soit franchement déçu par les épreuves reçues suite à une commande en ligne. C’est en général du au manque de culture papier des imprimeurs en ligne qui maîtrisent mal les techniques, ne disposent pas des bonnes machines ou qui n’offrent pas un registre de qualité d’impression suffisant.

La maîtrise de l’Art

Lorsque l’on confie une impression, même commandée en ligne, à un professionnel reconnu comme le Groupe Morault imprimeur à Paris, on s’attend à une totale maîtrise du sujet. Il doit d’abord être adoubé par ses pairs en arborant la certification ISO 12647. Cette distinction au sein des arts graphique établit que les méthodes de mise en place, les tests et les contrôles de production sont conformes à la norme. Ils intègrent les appareils de mesure et les paramètres utilisés pour régler les machines. La qualité de ces dernières, et la maîtrise de ceux qui les font fonctionner, sont essentielles à la qualité des impressions. On ne sort pas des produits de qualité avec des imprimantes améliorées achetées en Asie du Sud Est. L’imprimeur doit plutôt avoir consacré un budget conséquent à l’achat de lignes d’impression qui autorisent des sorties en 4000 dpi par exemple. La qualité du vernissage ne doit pas être négligée. Le façonnage, véritable mise en forme du document imprimé doit être soigné en intégrant entre autres la technologie PUR. Internet peut même être à la source de travaux effectués avec des presses plus traditionnelles qui utilisent 8 couleurs et qui sont animées par l’Inpress Control.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.