Le roudoudou revisité par le Chef Pâtissier Benoit Castel

Dimanche, nous fêterons la fête des mères. Moment de témoigner notre amour vers celles à qui nous devons la vie. Ou d’avoir une pensée vers celles  parties toujours trop tôt de ce monde.

Ma mère, qui apprécie les accessoires de luxe, ( j’avoue, n’avoir pas les moyens de lui en acheter à toutes les fêtes), aime tout autant à recevoir des petits cadeaux simples, faisant son son bonheur, bien plus qu’un sac à main griffé d’un grand couturier.

Roudoudou tellement craquant par Benoît Castel - copyright Pure Via

Ainsi aujourd’hui, découvrons une gourmandise de notre enfance, revisitée par le Chef Benoît Castel et Pure via.

Le Roudoudou !

Tellement… tellement craquant et 0 calorie !!

Je me souviens, tout jeune en vacances à l’Ile de Ré, ma grand-mère m’avait acheté des roudoudous. Un petit coquillage blanc, une douce confiserie à l’intérieur, en sucre cuit parfumé. Des couleurs différentes, je me rappelle d’un roudoudou coloré en vert. A sucer, c’était doux et différent des autres bonbons que je connaissais.

Des souvenirs remontant maintenant à quelques décennies. Le temps des vacances, (étrangement des roudoudous ? Je ne me souviens pas en avoir eu en ville), des moments restant graver dans ma mémoire, et qui le resteront à tout jamais…

En ce mois de mai 2014, je replonge dans ce passé en ayant découvert le roudoudou réalisé par le chef Benoit Castel, considéré comme l’un des plus grands chefs pâtissiers de sa génération. En cette occasion, le Chef Pâtissier Parisien s’est associé avec une céramiste de renom, Emmanuelle Wittmann, qui a conçu, façonnée le coquillage de céramique. Pure Via apportant la touche magique, avec une poudre cristallisée de Stevia. Du naturel afin d’exaucer le goût de cette gourmande et délicieuse création, avec 0 calorie.

Ce roudoudou en édition limitée, éphémère est un petit présent surprenant, différent mais si doux, si bon. Délicatement présenté dans son emballage sertie d’un  ruban vert, il devrait conquérir le coeur de nos mamans. C’est frais sur la langue, subtilement parfumé,  légèrement acidulé. Un petit bonheur tout simple, qui ravira celles qui le recevront.

Le cadeau se conservera au delà de l’instant gourmandise, avec une fois la dégustation achevée, la délicate céramique pourra servir de joli porte bijou.

Alors oui, on vient goûter et gâter nos mamans avec un roudoudou.

Rendez-vous jusqu’au 25 mai dans les pâtisseries-boulangeries de Benoit Castel à Paris

  • Liberté : 39 rue des Vinaigres, Paris 10ème
  • Joséphine Bakery : 42, rue Jacob, Paris 6ème

Prix de vente unitaire 1€20.

Si tout comme moi le roudoudou, t’évoque des souvenirs ? N’hésites pas à partager ces moments dans les commentaires ci-dessous.

Article étiqueté avec , , , , , ,

Commentaires

  1. lanbois Annie

    Que souvenir avec nos roudoudou. Petite j’avais toujours la pièce pour acheter un bonbon dans la petite boutique près de l’école. Pas toujours des roudoudous, mais ils en faisaient partie souvent . Oui, çà me rappelle beaucoup… c’est loinnnnnnn !

    • Romain-Paris

      Loin dans le temps, mais si près dans ta mémoire… Ah lala le boulanger à la sortie de l’école ! Je trouve que les boulangeries n’ont plus le même éal de bonbons comme je connaissais, plein de boites et tu demandais :
      “Bonjour, je voudrais pour 3 francs de bonbons”
      Soit aujourd’hui à peine 50 centimes d’euros… J’imagine même pas ce que pourraient avoir les gamins avec 50 centimes d’euros ?

  2. arsenal1981

    ah ça je connais très bien j’adorais et j’adore toujours ces ptites merveilles!! ^^ et celles ci doivent être une merveille au niveau du goût !

  3. muriel

    bonjour Le roudoudou, que de souvenirs d’enfance,Enfant j’adorai ces petits coquillages , tres bon sujet ça donne envie……..

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.