Tendances – Les magasins solidaires sur Paris

Encore peu connus il y a quelques années, les magasins solidaires font de plus en plus parler d’eux. Le concept mérite plus d’attention puisqu’il est possible d’y faire son shopping à moindres frais sur des articles de seconde main, tout en soutenant des causes. L’idée parfaite pour cette fin d’année.

Magasins solidaire, c’est quoi ?

Alors que les baux commerciaux parisiens sont devenus quasiment inaccessibles, une telle situation n’a pas empêché l’avènement des boutiques solidaires dans la Capitale. Devenu presque une tendance, ce type de commerce mêle l’aspect mercantile au soutien d’une bonne cause. En effet, ces boutiques récupèrent une partie de leurs bénéfices afin d’aider les plus démunis ou la cause défendue. Paris étant la capitale de la mode, ces commerces vendent le plus souvent des vêtements et accessoires de mode d’occasion. Toutefois, il existe des concepts plus originaux tels que des coiffeurs qui permettent aux personnes dans le besoin de profiter de vrais soins esthétiques comme dans un salon traditionnel. Les boutiques solidaires peuvent être indépendantes et contribuent à la création d’emplois ainsi qu’à l’insertion de personnes victimes d’exclusion sociale. Néanmoins, il existe également des boutiques d’association qui commercialisent des objets produits par eux-mêmes ou encore des objets d’ameublement, des jouets ou encore des livres. Enfin, il existe des ateliers associatifs revalorisant par exemple des vêtements usagers, afin de leur donner une seconde vie. Je pense plus particulièrement aux Chaussettes Orphelines de Marcia de Carvalho (Vidéo ci-dessous).



Où trouver des magasins solidaires à Paris ?

Comme nous le disions donc, les boutiques solidaires permettent de faire du shopping à moindre prix dont une partie sera reversée à l’association concernée. Il y a d’ailleurs de plus en plus de magasins solidaires qui ouvrent à Paris, même dans les quartiers chics. Ces associations rendent la culture et la mode plus accessibles. Ils suggèrent au public des produits culturels, tels que des livres et des articles de mode à des prix avantageux.

Parmi elles, Oxfam France, organisation qui œuvre principalement contre les inégalités sociales, l’écologie et l’urgence humanitaire au Yémen, dispose de deux bouquineries solidaires à Paris, une dans le XIVe arrondissement et la seconde dans le XIe. Les friperies Emmaüs sont également des lieux incontournables pour acheter des vêtements de seconde main, mais qui sont encore tendances ou encore des objets pour la maison et même des meubles. Ceux qui veulent changer de coupe de cheveux à moindre prix pourront se rendre au salon de coiffure social Joséphine, situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris.


Les bourses aux livres d’occasion à Paris se multiplient

Comment aider et être bénévole dans un magasin solidaire

Faire son shopping dans les magasins solidaires n’est pas l’unique moyen de soutenir ces établissements. Ces boutiques ont également besoin de bénévoles prêts à accorder quelques heures par semaine pour soutenir leurs causes. Ces bénévoles peuvent assurer la vente des produits, la collecte ou les tris des biens et de logistique, ou encore être en charge de la gestion du magasin. Les formalités pour devenir un bénévole dans une boutique solidaire dépendent principalement de l’organisation ou association. Le plus souvent, il convient de remplir un formulaire d’adhésion et de le faire parvenir par e-mail.


Boutique Emmaüs Paris – Friperie solidaire

En outre il est également possible de contribuer à ces boutiques en donnant vos objets du quotidien, comme Emmaüs notamment qui récupère presque tout, de même que pour les vêtements et accessoires qui, au lieu de les jeter, sont très appréciés de certaines associations pour être donnés ou revendus.

Prêts à faire une bonne action ?

Article étiqueté avec , , , , ,

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.